Au-delà du Prout et plus loin… (18)

Les disciples de Lénine en Bessarabie

 

    À la même conférence internationale de communications scientifiques en 2007, organisée par l’Université Technique de Moldavie, j’ai pris contact avec quelques-uns des disciples bessarabiens de Lénine.

     Dans le hall de l’ hôtel “Chisinau” – bâtiment fatigué, architecture de type Casa Scanteii (n.a. Maison de l’Étoile – bâtiment construit à Bucarest dans le style des sept hauteurs staliniennes de Moscou) – sur un banquette, j’étais assis à côté d’une dame assez âgée (mais sans l’âge…), de traits slaves, qui a concédé à se présente en roumain:

     – Mon nom est Nadejda…

     – Kroupskaïa, comme la femme de Lénine?

     – Non, Tchitatelinitsa (n.a. Lectrice).

     – Comment se fait que vous parlez si bien roumain, eh, bien, moldave?

     – Mes parents sont morts dans un accident de voiture quand j’avais trois ans et j’ai été élevé par ma grand-mère, d’origine roumaine.

     Les présentations ont été interrompues par un citoyen avec le ventre déversé sur la ceinture du pantalon, dont le nom était Vladimir Neznatchitelinii (n.a. Inconnu), était à côté de la réception et faisait de la propagande à haute voix, dans la langue russe, pour Viaceslav Iordan,  le candidat communiste à la mairie de la Capitale. Après avoir terminé de dire le texte, le propagandiste communiste est parti en hâte vers d’autre lieux, pour d’autres conférences électorales. La dame à côté de moi s’est exclamé surtout à elle-même:

      – Les Transnistriens sont restés de disciples de Lénine!

      – Mais les Bessarabiens?

      – Ne m’attristez pas. Laissez – moi mieux de raconter une blague à nous détendre.

      – Je vous ‘écoute avec grand plaisir.

    – Lors d’une réunion avec de jeunes révolutionnaires, Lénine a été demandé par un disciple: “Nous, les jeunes marxistes,  est – ce quenous sommes autorisés à se marier?” Lénine a répondu: “Bien sûr, mariez – vous, et même prennez  – vous une maîtresse.” Perplexe, le même révolutionnaire a demandé encore  “Pourquoi?” Alors, Lénine a expliqué: “De cette façon, l’épouse va penser que vous vous déstressez chez la maîtresse et la maîtresse va s’imaginer que vous êtes à la maison, avec l’épouse, temps dans lequel vous devez entrer dans la bibliothèque et d’apprendre, d’apprendre de nouveau d’apprendre.”

       – Drôle … Vous étiez en Transnistrie?

      – Bien sûr, la dernière fois en 1991 à Rabnita. Je suis parti avec ma voiture. Vous savez, j’ai longtemps été un président à une coopérative artisanale et beaaucoup d’argent est passé dans mes mains. Le seul parking dans la ville était gardée par de fusils de type Kalachnikov, tant était grand le risque d’arrivée de voleurs de voitures.

     – Les armes à feu de type  Kalachnikov étaient pour la vente en Transnistrie?

    – Un fusil de type Kalachnikov coûtait à Rabnita 25 dollars. Si vous souhaitez l’obtenir à Chisinau, vous payiez 50 dollars, et à Iasi – 100 dollars.

     – Même à Iasi?

     – Vous ne vous rendez encore compte de l’étendue de la mafia russe d’armes. Les dépôts de la armée XIV de la Russie constituent une réserve inépuisable de ce réseau  propagé dans le monde entier.

     – Est – ce que l’Union Européenne va accepter l’adhésion de la République de Moldavie, en prennant en compte le fait que sur son territoire stationne une armée russe?

    -Vous  voyez, c’est juste ce – ci le problème. Voici ce qu’écrit Petru Bogatu dans le cotidien”Jurnal de Chisinau” (n.a. Journal de Chisinau) du mardi, le 29 mai: “Qu’on nous plaît ou pas, les tranchées de la nouvelle guerre froide entre la Russie et l’O.T.A.N. passe déjà par la Bessarabie Quoi qu’on dit, la Russie, juste pour éviter de retirer ses troupes de Transnistrie, dénonce aujourd’hui, en fait, le Traité sur les Forces Armées Conventionnelles en Europe, qui, sans doute, périclite énormement la sécurité du vieil continent. en réponse, la caumunité euro -. atlantique a réagi et a avertit que le Traité F.A.C.E sera ratifié par les pays de l’O.T.A.N. seulement si Moscou évacue ses troupes de Moldavie et de la Géorgie (…) Le partisan russophile du pouvoir communiste de Chisinau pose la République de Moldavie dans la situation de la Pologne en 1939. Celle – là, comme on sait, en trébuchant entre les jambes des deux puissances avec de nombreux intérêts divergents, est disparue de la carte de l’Europe”.

     – Est – ce qu’il existe une démasquation du communisme en Bessarabie?

    – Au président Voronin ne lui passe même le moindre pensée d’une telle chose, surtout parce qu’il est membre du Parti Communiste de Moldavie. D’ailleurs ni au votre président – Basescu – n’a pas été facile après qu’il a démasqué le communisme dans le parlement de la Roumanie, il en devant faire face à un référendum de destitution.

     – Qui va voter pour les communistes dans les prochaines élections locales générales?

    – La grande majorité des bessarabiens d’ethnie  russes, comme la mienne, pour qui le communisme et russophilie vont  main dans la main, et les retraités, qui, dans leur lieu de travail ont été endoctrinés au long de leur jeunesse avec l’idélologie communiste.

    J’écoutais la prouto – dniestrienne et dans mon esprit est venue une question rhétorique: combien de Roumains se seraient montrés comme de disciples de Lénine et auraient voté aux élections euro – parlementaire d’automne pour les candidats du Parti Communiste Roumain, si ce partie n’aurait pas été déstructuré en 1989?

Doru Ciucescu

 

Le texte fait parti du volume en cours de traduction

“Au-delà du Prout et plus loin… ”

(La traduction du roumain et l’adaptation sont réalisées par l’auteur lui-même)