La Grèce du capricieux enamouré, Zeus (19)

Souvenirs-kitsch et… la serie d’embarras…

erotiques de Zeus a continué avec Antiope

 

     Certains magasins avec de souvenirs, du quartier athénien de Plaka, contiennent de répliques plus ou moins reussites, certaines sont même de kitsch produites à l’échelle industrielle, des statues antiques, rouvées entières ou partiellement détruites, en représentant certains dieux, demi-dieux ou héros, la bonne partie en étant qu’elles sont une bonne occasion de se rappeler ou de s’initier pour les divers clients avec  les personnages de la mythologie grecque.

    Fin d’avril, dimanche, à 15.00 heures. J’étais dans la “platia Monastiraki” (n.a. la place Monastiraki), l’un des principaux points d’accès vers le quartier  Plaka, car la station de métro est à la proximité. Le rayonnement thermique venait synergiquement de tous les côtés, d’en haut, d’en bas et latéralement, respectivement, du soleil, du trottoir et des murs. Les Athéniens avaient trouvé refuge dans l’ombre des terrasses des tavernes. Seuls les touristes osaient se déplacer à partir d’une boutique de souvenirs à l’autre, les autres établissements commerciaux en étant fermés. Nous avons marché le long de la rue Areos. Le premier magasin affichait leurs marchandises à partir du trottoir: de statues, de breloques, de drapeaux, de perles, de pierres, de coquillages, de voiles, de chemises, de ceintures, de guides de voyage, de cartes postales, etc.

     …On est arrivé en face d’une statue de marbre en représentant un homme avec les oreilles et les jambes d’un bouc et le pénis en état… ​​d’alerte.

    – Quel personnage mythologique est celui-ci? a demandé l’étudiant.

   – Il s’agit d’un satyre. Les satyres sont des divinités mâles de forêt – moitié homme, moitié bouc, qui ont accompagné le cortège de Dionysos, dieu du vin. Souvent, ils étaient dans un état ​​d’excitation sexuelle. Il y a un mythe érotique avec Zeus méthamorphosé en satyre.

    – On peut le dire, monsieur le professeur?

   – Comme je le disais dans le mythe de Zeus et d’Egine, le dieu – fleuve Asopos a eu plus d’une douzaine de filles. Une fois uni à Égine, il l’a transformé en l’île, Zeus a voulu aussi sa sœur, Antiope. Cette fois, il s’est méthamorphosé en satyre. Zeus a attendu le bon moment et quand Antiope était endormie dans un abri de verdure, il a fait irruption sur elle. Antiope a enfanté à Zeus deux jumeaux: Amphion et Zéthos.

    – Monsieur le professeur, la mythologie grecque pour moi c’est un vrai chaos. Je ne sais pas le degré de parenté entre les dieux. Souvent, les incestes sont survenus. En outre, Zeus, bien qu’il  a été marié à sa sœur, Héra, il a été  un coureur de jupons, ce qui a compliqué encore les choses.

    – Le premier qui a tenté à faire une clarification de la mythologie a été Hésiode dans sa “Théogonie”, qui se traduit par “La naissance des dieux”, qui est apparu au début du VIIIème siècle avant Jésus Christ, en étant la référence bibliographique la plus importante pour les chercheurs. D’abord il y avait le Chaos, ce qui n’était pas nécessairement un dieu, mais un début. De Chaos sont venus Érebé, Nuit, Gaïa, Tartare et Éros.

    – Qui a été chacun d’entre eux ?

    – Éros a été le dieu de l’amour, qui a provoqué la furie de la procréation aux dieux et aux humains. Il est dit aussi qu’Éros a été le fils d’Aphrodite et d’Arès. Érebé a été l’obscurité du Tartare, qui, à son tour, a été une zone souterraine qui est devenu un endroit pour ceux punis. Érebé et Nuit, aussi appelée Nix, ont donné Ether, la lumière céleste, et Jour, la lumière terrestre, également appelée Héméré. Il s’ensuit que, dans un premier temps, a été la nuit et puis a été le jour. Gaïa, aussi appelée Terre, était la déesse de la terre et de la fertilité, de qui sont apparus Ouranos et Pontos.

     – Et puis?

    – Gaïa a eu comme progéniture Ouranos – le dieu du ciel et Pontos – le dieu des mers. Les enfants du couple Gaïa – Ouranos je les ai mentionné dans une autre discution.

     – Oui, il y avait douze Titans: les fils Océan, Coéos, Crios, Hypérion, Japet, Cronos, et les filles Théia, Rhéa, Thémis, Mnémosyne, Phébé, Téthys, et trois cyclopes: Brontès, Stéropès et Argès, et trois Hécatonchires: Briarée, Gygès et Cottos. Je sais encore que Rhéa et Cronos ont eu trois fils: Hadès, Poséidon, Zeus, et trois filles: Hestia, Déméter, Héra.

    – Après avoir rompu avec Ouranos, qui a fui, apparemment, dans le Latium, Gaïa s’est unie avec Pontos, en donnant naissance aux fils: Thaumas, Phorcys et Nérée et les filles Céto et Éurybie.

    – Combien de fois s’est marié Zeus?

   – De trois fois. La première fois, Zeus a épousé Métis, mais il l’a avalé quand elle était enceinte avec Athéna. Puis, Zeus a pris pour épouse Héra, en ayant avec elle les fils: Héphaïstos et Arès,  et les filles: Hébé et Ilithyie. Héphaïstos a été le dieu de l’artisanat, Arès a été  le dieu de la guerre, Hébé a été l’échanson des dieux, et l’Ilithyie a été la déesse de l’accouchement. Puis, alors qu’il était marié à Héra, Zeus a fait un mariage avec Sémélé, fille du roi Cadmos de Thèbes. Sémélé a péri dans les flammes, mais le bébé – Dionysos, le dieu de la vigne – a échappé.

     – Vous ne nous a dit le mythe. De qui a été enamoureux Zeus?

   – Avec sa sœur, Déméter – déesse de la fertilité et de l’agriculture, il a eu Perséphone, de qui est tombé amoureux le dieu Hadès. Zeus et Euryméduse ont apporté au monde la population des Myrmidons. Avec Égine il a eu Éaque, devenu roi dans l’île d’Égine. Zeus et Antiope ont eu les jumeaux Amphion et Zéthos, les deux en arrivant un après l’autre les rois à Thèbes. Zeus et Léto ont  élevé Apollon et Artémis. Apollon a été le dieu du soleil, de la musique, de la médecine et de l’intelligence. Artemis a été la déesse de la chasse. Puis, Zeus, en se combinant avec la pléiade Maïa a eu Hermes – dieu du commerce, des voyages et même des vols. Après cela, Zeus et la nymphe Callisto ont mis au monde Arcas, devenu roi d’Arcadie. Puis, Zeus et Danaé, fille de Acrisios d’Argos, ont conçu Persée, à qui sont attribués de nombreux exploits, notamment le meurtre de Méduse et le sauvetage d’Andromède. Zeus avec le la Titanide Mnémosyne a eu les neuf Muses: Calliope – la Muse de l’éloquence et de la poésie épique, Clio – la Muse de l’histoire, Érato – la Muse de la poésie érotique, lyrique et chorale, Euterpe – la Muse de la musique, Melpomène – Muse de la tragédie, Polymnie – la Muse de la rhétorique,  Thalie – la Muse de la comédie, Terpsichore – la Muse de la danse, Uranie – la Muse de l’astronomie. J’ai presque oublié. Il ya aussi le mythe de Zeus et l’adolescent Ganymède, qui a été échanson dans l’Olympe.

     …En magasin, à la caisse, on attendait notre tour. L’universitaire en histoire a demandé à l’étudiant:

     – Qu’avez-vous choisi d’acheter?

     – La statue de Zeus nu, en jetant quelque chose indistincte; la vendeuse m’a dit que c’est un éclair… Il s’agit d’une copie de la statue de bronze trouvée dans un navire coulé près du cap Artémisia de l’île d’Eubée, à qui on n’a pas trouvé l’éclair. L’original est exposé au Musée National d’Athènes.

     – N’est-ce pas la statue de Poséidon, en lançant le trident?

     – Euh, Seigneur, même la vendeuse,  une femme grecque, a confondu les dieux.

Doru Ciucescu

 

Le texte fait parti du volume en cours de traduction

“La Grèce du capricieux enamouré, Zeus”

(La traduction du roumain et l’adaptation sont réalisées par l’auteur lui-même)