Le vieil homme et la Cuba (9)

Une promesse non tenue,

un départ définitif,

une résidence nationalisée,

un suicide (1)

 

     Du seul concours de pêche sportive entre le débutant Fidel Castro et l’expérimenté Ernest Hemingway, tenu entre le 12 et le 15 mai 1960, remporté par celui avec la chance du… débutant, a profité au maximum la propagande castriste, en accréditant l’idée qu’entre eux il y avait une grande amitié. À Cuba, j’ai appris que, en fait, Ernest Hemingway s’est laissé battus dans ce concours, en ayant la promesse que ne sera pas nationalisée sa résidence à La Havane. Après un an, il s’est suicidé dans sa résidence à Ketchum, Idaho…

     Jeudi soir. Enfin, on a réussi à partir, après avoir fait des zigzags à la proximité du Musée de la Révolution. Je me sentais à l’aise dans le cocotaxi du guide Euridiciónito, qui roulait un peu plus vite que les piétons. On est entré dans la Vieille Havane, un labyrinthe de ruelles tracées il y a des siècles, durant le colonialisme espagnol, un peu plus larges que celles des anciens quartiers arabes, comme j’ai vu, par exemple, à Casablanca. La lumière de la lune sortait en évidence de lieux cachés de l’éclairage publique. La cible était l’etablissement “Bodeguita del Medio”, de la rue Empedrado.

     – Ernest Hemingway a écrit “Le vieil homme et la mer” quand il était à La Havane, j’ai provoqué à la discussion le guide Euridiciónito.

     – “Si, senor”, Ernest Miller Hemingway, que c’est comme ça son nom complet…

     – Eh bien, bien sûr, c’est comme ça son nom, mais j’ai fait référence à son pseudonyme littéraire.

     – “Si, senor”. Comme ça que je vais l’appeler à partir de maintenant. Donc, Ernest Hemingway a remporté le 25 octobre 1954 le Prix Nobel de littérature, en ayant en vue, je cite: “la maîtrise de l’art narratif, plus récemment démontré dans «Le vieil homme et la mer» et l’influence qu’il a exercité sur le style contemporain”. Il a écrit ce roman en 1952, dans sa résidence, appelée Finca Vigia, du quartier havanien San Francisco de Paula. Elle a été nationalisée.

     – Nationalisée?

     – Le 17 mai 1959 a été adoptée la Loi de la réforme agraire, quand ont été nationalisées les propriétés des étrangères. Ernest Hemingway a essayé à obtenir de Fidel Castro une exception à cette loi pour sa résidence de 6,6 hectares et une maison construite en 1886 par l’architecte Miguel Pascual y Baguer. Par conséquent, il invité Fidel Castro à la XIème édition du soi-disant Tournoi de pêche du marlin, organisé par lui annuellement.

     – Aannuellement?

     – Avec d’intermittence. Ernest Hemingway a acheté cette résidence en 1940 avec 12.500 dollars, tout de suite  après qu’il s’est marié le 21 novembre avec Martha Ellis Gellhorn.

     – Martha Ellis Gellhorn?

  – Martha Ellis Gellhorn a été la troisième épouse d’Ernest Hemingway, elle en ayant le rénom de correspondant de guerre. Parce qu’elle n’a pas voulu  être, je cite, “une note de bas de page” à son mari, elle a divorcé le 21 décembre 1945.

     – La troisième femme?

    – Commençons par la première épouse. Le 3 septembre 1921, il a épousé Elizabeth Hadley Richardson, plus âgée de huit ans que lui. Elle a divorcé de jalousie le 4 avril 1927. Ils ont eu un enfant, John Nicanor Hemingway. Immédiatement, le 19 mai 1927, Ernest Hemingway a épousé Pauline Marie Pfeiffer, un journaliste, qui lui a donné deux fils, Patrick Hemingway et Gregory Hancock Hemingway. Ernest Hemingway a divorcé Pauline le 4 novembre 1940, après avoir rencontré Martha à l’hôtel “Ambos Mundos”, où ils sont restés dans la chambre 511. Leur mariage a eu lieu le 5 décembre 1940.

     – L’hôtel “Ambos Mundos”?

    – Le nom de l’hôtel signifie “Deux mondes”. Il se trouve dans la Vieille Havane au carrefour des rues Obispo et Mercaderes. Là – bas, il a été fasciné par Martha, qui a déclaré plus tard, je cite de fragments: “If I practised sex (…) all I got was a pleasure of being wanted, I suppose, and the tenderness (not nearly enough) that a man gives when he is satisfied. I dare say I was the worst bed partner in five continents”. Elle a été modeste quand elle a dit que c’était la pire partenaire de sexe des cinq continents; elle, comme  même, a fait Ernest Hemingway de divorcer de sa deuxième épouse, de Pauline!

     – La quatrième femme?

   – Ernest Hemingway a divorcé de Martha le 21 décembre 1945, et le 14 mars 1946, il s’est remarié. La quatrième épouse s’est appelée, Mary Welsh Hemingway, qui avait été mariée deux fois. Elle est lui restée fidèle jusqu’à la mort de lui, survenue le 2 juillet 1961.

     – Quand il s’est suicidé, j’ai completé.

   – Ernest Hemingway s’est tiré une balle avec un revolver droit dans la bouche alors qu’il était dans sa résidence à Ketchum, Idaho.

    – Quand Ernest Hemingway a quitté définitivement Cuba?

    – Il a décidé de quitter définitivement à Cuba le 25 juillet 1960, trois jours après il a fêté son anniversaire.

    – Il n’avait plus d’espoir que les choses vont se redresser à Cuba.

   – Comme j’ai commencé à le dire, Ernest Hemingway a organisé des compétitions de pêche du marlin presque chaque année. Entre le 13 et le 15 mai 1960 a été la XIème édition. Ernest Hemingway avait besoin de Fidel Castro et le Cubain de l’Américaine, chacun à sa manière. Par conséquent, lorsque le lauréat du Prix Nobel a invité le “comandante en chefe” de participer au concours, la réponse a été affirmative.

     – Comment s’est déroulé le concours?

   – Il s’est déroulé au large de la petit baie Cojimar de l’ouest de La Havane. Ils sont partis de la base nautique de Marina Barlovente, maintenant appelée Marina Ernest Hemingway, qui dispose actuellement d’une capacité de 400 embarcations. Le concours a eu lieu, en effet, le 15 mai. Alors se sont rencontrés Ernest Hemingway et Fidel Castro. “El lider maximo” a été accompagné par Che Guevara, Celia Sánchez, de  qui nous avons déjà parlé, mais aussi Manuel Bell Gorgas, un instructeur de la pêche sportive, engagé dans le tourisme national. Fidel Castro a capturé cinq marlins.

     – Mais Ernest Hemingway?

    – Même Ignacio Ramonet, un Espagnol, le seul biographe autorisé de Fidel Castro, n’a pas fait de référence dans ce sens. Il a écrit en 2006 un livre intitulé “Fidel Castro: une biographie à deux voix”, sous-titré “Une centaine d’heures avec Fidel Castro”. Est – ce que vous l’avez lu?

     – Non, j’ai mes défauts, j’ai reconnu.

   – Ignacio Ramonet a pris d’entretiens avec Fidel Castro, qui ont duré un total de 100 heures. L’auteur espagnol laisse à entendre que Ernest Hemingway a été un ami de Fidel Castro. Ainsi, Ignacio Ramonet affirme que, lors il a pris d’interviews, sur les parois du cabinet de Fidel Castro au Palais de la Révolution étaient suspendus seulement quatre cadres. L’un était une immense peinture à l’huile de Camilo Cienfuegos; puis une lettre signée par Simón José Antonio de la Santísima Trinidad Bolívar y Palacios de Aguirre, Ponte – Andrade y Blanco…

    – Oh… excusez-moi… qui?

    – Simón Bolívar, le Vénézuélien qui a lancé la guerre de libération nationale en Amérique du Sud.

    – Continuez plus loin, s’il vous plaît!

    – Sur les parois étaient encore deux photographies. L’une est avec Ángel María Bautista Castro y Argiz…

    – Oh… excusez-moi encore… qui?

    – Le père Fidel Castro.

     – Continuez…

   – Il est resté la photo à laquelle j’ai voulu arriver. Il s’agit d’Ernest Hemingway sur le pont de l’embarcation “Pilar”, à côté d’un énorme marlin…

     – Qu’est-ce que signifie un énorme marlin?

   – C’est-à-dire de plus de 800 kilogrammes de poids et au moins quatre mètres de long. Le poisson est suspendu, lié de  queue. Dans un coin de la photo, Ignacio Ramonet dit qu’il est écrite une dédicace: “Al Dr. Fidel Castro, que clave uno como éste en el pozo de Cojimar. Con la amistad de Ernest Hemingway”.

    – Ignacio Ramonet a écrit le livre en espagnol, mais la dédicace faite par Ernest Hemingway sur la photo est en espagnol ou en anglais? il m’a semblait intéressant de savoir ce détail.

    – Ernest Hemingway ne parlait pas couramment l’espagnol. Je pense que la dédicace sonne comme ça en anglais: “To Dr. Fidel Castro, qui nails one as this in the pit of Cojimar. With friendship from  Ernest Hemingway.” (n.a. Pour Dr. Fidel Castro, qui cloue l’un comme celui – ci dans la fosse de Cojimar Avec l’amitié d’Ernest Hemingway.)

   – Ernest Hemingway a fait une dédicace avec l’amitié, mais en vain, la résidence Finca Vigia a été nationalisée.

     – En échange, la propagande gouvernementale s’est empressée de propager l’idée que Ernest Hemingway est un ami de Fidel Castro, qu’il soutient le nouveau régime. Il s’agit d’une méthode indirecte de glorifier Fidel Castro, qui, en étant un débutant, a vencu l’Américain expérimenté. Elle a une grande portée. Tout d’abord, un Cubain a défait un “gringo”. Deuxièmement, en maintenant à Cuba le culte de la personnalité d’Ernest Hemingway, qui a déjà une notoriété mondiale, par un halo, on construit le culte de la personnalité de Fidel Castro dans le monde entier. Le journal “Granma” a présenté jour après jour de cadres pris lorsque les deux étaient à côté. Par ailleurs! Du 21 juillet 1962 la résidence d’Ernest Hemingway est devenue musée. Il vaut la peine d’y aller.

    – Je vais essayer d’y arriver demain, après se va finir “the city tour of Havana”..

    – Attention! Ne soyez pas en retard, parce que le musée est ouvert aux visiteurs tous les jours de 10 heures à 16 heures, sauf le dimanche, quand il ferme à 15 heures.

    J’ai tenu compte du conseil du guide Euridiciónito, j’ai immédiatement mis l’alarme du téléphone portable pour le lendemain à 15 heures. Puis on a continué la route vers l’établissement “Bodeguita del Medio”. J’avais encore  beaucoup de choses à voir et à entendre ce soir-là, quand, à la fin, je suis rentré à l’hôtel après minuit.

Doru Ciucescu

 

Le texte fait parti du volume en cours de traduction

“Le vieil homme et la Cuba”

(La traduction du roumain et l’adaptation sont réalisées par l’auteur lui-même)