Les mangeuses de rouge à lèvres de Casablanca (42) – Une Marocaine émancipée

     Lorsqu’ils se déplacent en avion, la pensée qu’ils se trouvent à 11 kilomètres de la terre, rend beaucoup de gens à raconter leur vie avec une grande sincérité aux étrangers, d’avouer des actions considérées comme des péchés, comme  à la confession, comme seulement il arrive à la veille d’une opération chirurgicale difficile. J’étais un passager d’un vol Amsterdam – Casablanca et à ma droite, à côté du hublot, il y avait une jeune femme brunâtre, avec des yeux couverts par une paire de lunettes noires, avec un profil d’effigie greques et narines frissonantes. Les grandes lèvres, intensement enduites à rouge, m’ont attiré l’attention, mais en particulier ont suscité l’intérêt de l’occupant du siège de ma gauche, un homme âgé d’environ 40 ou 45 ans, cheveux bruns, avec une calvitie masquée par beaucoup de cheveux apportés de la nuque. Ses yeux bruns-verdâtres regardaient  avec grande fréquence la montre à  main, quand ils n’étaient pas fixés sans rien voir. Ses mouvements agités reflètaient une inquiétude plus intense que celle des autres passagers. Pour un bon moment la communication a été non verbale dans la tentative de restaurer la distance personnelle d’au moins 45 centimètres, tellement franchie, parce que les sièges de la classe économique sont adjacents. La communication verbale s’est liée lorsque l’hôtesse de l’air a commencé à distribuer les plateaux – repas. La passagère a demandé dans la langue néerlandaise et a reçu un paquet avec un brassard jaune sur lequel été écrit: “no porc” (n.a. sans viande de porc).

     – Etes-vous néerlandaise? a demandé en anglais le monsieur de ma gauche.

     – Oui, mais je suis née à Casablanca, a déclaré dans la langue de William Shakespeare la sympathique passagere. Mon mari est néerlandais et a une ferme où il cultive de tulipes pour l’exportation.

     – Je suis un citoyen américain d’origine roumaine et mon nom est John Celibatary (n.a. Holtey, dans le texte en roumain).

     – Oh, il y a encore un Roumain ici! je me suis écrié dans la langue des Yankees, pour comprendre et la Marocano – Néerlandaise. Mon nom est Ciucescu et je travaille comme professeur à Casablanca. Que souhaitez-vous visiter au Maroc?

     – Je ne viens pas en tant que touriste, mais pour connaître une Marocaine en vue du mariage, a déclaré le successeur d’un ancien soumi de Michel le Brave. Les femmes américaines sont damnées, ne veulent pas rester près de la  poêle, mais aspirent au rang de l’épouse – partenaire, en considerand que l’homme devrait contribuer à la préparation de la nourritures, le lavage de la vaisselle, le nettoyage dans la maison. J’ai été un célibataire convaincu beaucoup de temps, mais j’ai réalisé que “les attributions de femmes” ne sont pas si facile et j’ai décidé de les transférer à la future épouse.

     – Mais pourquoi vous ne vous avez orienté vers une  Roumaine? j’ai demandé sincèrement surpris.

     – Les Roumaines ont commencé à oublier “les bonnes habitudes”, apprises des ancêtres, elles se comportent comme de dames de la haute société. J’ai entendu dire que les femmes musulmanes sont les plus soumises à leurs maris dans le monde.

     – Excusez-moi, que j’intervienne. Mon nom est Moutaharrija (n.a Èmancipée) Tulpenmacher (n.a Cultivateurdetulipes). Je sais très bien ce qu’il y a dans l’âme des musulmanes. Dépuis qu’elles sont petites filles, on leur induit l’idée qu’elles sont inférieures aux hommes. Ainsi, le témoignage d’une femme devant un tribunal est équivalé à la moitié de cel d’un homme et un fils hérite deux fois plus qu’une fille. De même, dans le verset 34 de la sourate “Les femmes” du Coran il est dit: “Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci (…) et quant à celles dont vous craignez la désobéissance (…) frappez-les”. Vous comprendrez maintenant pourquoi elle sont devenues si subordonnées aux hommes.

     – Oh, très intéressant ce que vous dites! a été le tour de John de s’écrier. S’il vous plaît, continuez.

     – Au début, l’islam a émancipé la femme dans la région du Golfe Persique, où éxistaient des mœurs très cruelles: les femmes ont été réduites à la condition d’animaux domestiques, il y était la pratique de tuer les filles nouveau-nées par leur enterrement de vivantes dans le sable. Vous devriez savoir que les musulmans respectent à la fois le Coran et le Hadith, qui réunit de textes retraçant la vie du prophète Mahomet et ses paroles et la Sunna, décrivant certains comportements du prophète Mahomet, avec la valeur de règles. Par exemple, dans le Hadith 114 est écrit: “Aïcha a dit: «J’avais six ans lorsque le prophète (n.a. 53 ans) m’épousa, neuf ans lorsqu’il eut effectivement des relations conjugales avec moi»”. Dans le Hadith 4921: “Le prophète a dit: «Par rapport aux élus du paradis, les femmes sont en minorité»”.

     – Oui, est intervint le Roumaino-Americain, ici, il semble qu’il y ait beaucoup de vérité. Les femmes sont plus pécheuses que les hommes.

     – Excusez-moi, monsieur John, mais ici vous êtes dans l’erreur. Par exemple, dans le Coran il est écrit que les hommes ont le droit d’avoir quatre épouses et concubines illimités parmi les esclaves. Mais, le concubinage n’est pas une aduter, une violation de la fidélité? La femme mariée qui commet l’adultère est punie à la mort par la lapidation, et l’homme marié, qui a de concubines, ne fait pas de  péché et peut entrer au paradis. Moutaharrija s’est arrêté toute en  tremblement et a bu tout le verre de jus pour se calmer. John a pris le temps de continuer la série de questions.

     – Vous avez quitté le Maroc pour vous émanciper? Avez-vous trouvé un mari aux Pays-Bas qui ne vous frappe pas? Vous travailler? Vous êtes épouse – partenaire? Êtes -vous convertie au christianisme?

     – Avez-vous une idée sur la future épouse? j’ai essayé de diriger à une autre direction le sujet de la conversation, qui s’est avéré être trop stressant…

     – Vaguement, j’ai utilisé une agence matrimoniale en Amérique. Si je marie Amina, alors je vais me convertir à l’islam. Je trouve qu’il a beaucoup d’aspects qui me vont comme un gant .

     – Attention, stimable monsieur, l’a interrompu Moutaharrija. Pour devenir musulman, vous devrez vous soumettre à une opération de la circoncision, qui est le signe de l’alliance de sousmission à Allah. Les croyants de la réligion mosaïque font la même chose pour montrer la foi en Yahvé. Les chrétiens ne sont pas obligés de faire cette opération parce que le Saint Paul a dit: “La circoncision, le symbole de l’alliance avec Dieu, se fait dans le cœur et l’âme, et non dans la chair, dans les organes génitaux féminins ou masculins”.

     – On faire cette opération à mon âge? John a demandé d’une voix tremblante.

     – Bien sûr, j’ai dit. Abraham, le patriarche biblique a été circoncis sans anesthésique à un âge vénérable, quand il avait plus de 80 ans. En outre, il n’y a pas trop de temps, un médecin pakistanais a breveté un appareil avec lequel cette opération est plus précise et sans des risques déplaisants.

     – Alors, j’ai encore du temps à réfléchir jusqu’à… 80 ans, John a murmuré surtout pour lui-même.

 

Doru Ciucescu

 

Le texte fait parti du volume en cours de traduction

“Les mangeuses de rouge à lèvres de Casablanca”

(La traduction du roumain et l’adaptation sont réalisées par l’auteur lui-même)