Les mangeuses de rouge à lèvres de Casablanca (43) – Le chasseur de sangliers

      “De la surface de 2.381.741 kilomètres carrés de l’Algérie, les quatre cinquièmes sont occupés par le désert du Sahara. Les  montagnes de l’Atlas Saharien, plutôt nues que boisées, forment une première barrière orientée est-ouest contre l’expansion de sable du Sahara. Plus au nord, il y a la végétation pauvre du Haut Plateau, suivie de la chaîne des montagnes de l’Atlas Tellien, avec de pâturages sur les crêtes ondulées et de forêts aux pieds. Entre cette dernière barrière du désert du Sahara et le rivage généralement élevé et rocheux de la mer Méditerranée s’étend la principale zone agricole, constituée de collines et de plaines. Ici, sur la dixième partie du pays, est concentrée plus de trois quarts de la population. De même, ici vit la totalité du fond de la chasse de sangliers. La période de gestation est de trois mois, trois semaines et trois jours, et une laie peut avoir deux à dix marcassins. Les sangliers font beaucoup de dommages aux cultures agricoles et les chasseurs ne se fatiguent pas trop pour les chasser, parce qu’ils ne tireent aucun profit. Comme vous le savez, peut-être, nous, les musulmans, ne mangeons pas de la viande du porc”.

     Ça a été le premier exposé sur le chasse de sangliers tenu  par Saïad (n.a. Chasseur) Binalhasib (n.a. Filsduscrutateur), un employé de banque et voisin du quartier. Je l’ai rencontré par hasard dans une épicerie de proximité et il a voulu me parler de cette passion de sa vie.

     Entre 1982 et 1985, le temps quand j’ai accordé assistance didactique à l’École Normale Supérieure d’Enseignement Polytechnique d’Oran, j’ai reçu  pour usage un appartement de trois chambres, situé dans la Cité des Oliviers. Ma femme, Ella, travailait à l’Institut Algérien du Pétrole, et mon fils, Edy, était élève au Lycée “Louis Pasteur”. Le chasseur de sangliers s’avait récemment déménagé dans un bloc avoisinant. Souvent je le voyais par la fenêtre parker sa voiture “Peugeot 404” à côté de la nôtre – “Dacia 1310”, que je l’avais apporté de Roumanie.

     Le deuxième exposé, je l’ai entendu dans le parking commun, long tant la chaîne de blocs, situé à quelques pas de l’escalier de l’entrée.

     – En Algérie est interdite la chasse des gazelles, des mouflons et des cerfs, mais non pour les lapins et les sangliers. Les zones de chasse les plus connues sont près de la ville Anaba, Constantine, El Asnam, Tiaret, Sidi – Bel- Abbès.

     – Quel fusil de chasse utilisez-vous? j’ai donné la parole à une curiosité d’initiation.

     – En général, les armes de chasse ont l’âme rayée, qui utilisent de balles, et  l’âme lisse, qui utilisent d’alice. Dans le cas du grand gibier – sangliers, lapins –  sont interdites les alices pour éviter les blessures superficielles d’animaux et, par conséquent, leur souffrance pendant une longue période.

     – Quel genre d’arme utilisez-vous aux sangliers? j’ai continué avec des questions.

     – J’utilise… cartouches avec neuf  alices de diamètre de 9 milimètres, a  répondu Saïad avec une sincérité désarmante.

    – Pourquoi? j’ai demandé contrarié.

   – La chasse avec d’alices a la  probabilité d’atteindre le gibier beaucoup plus grande que celle à balle, parce que les neuf alices se dispersent. Il est vrai que la portée des armes avec d’alices est de seulement 35 mètres, tandis que celle des armes à  balle est de 50 mètres.

     – J’ai compri, monsieur Ssaïad. J’ai encore une curiosité. Votre chien a les jambes courtes et assez incurvées. Pourquoi avez – vous choisi ce chien de vous accompagner à la chasse?

     – Oh, mon chien est un teckel, connu pour ses qualités… de “chasse”. Son nom est Calb (n.a. Chien). Il ne court formidable, mais il un odorat exceptionnel et  une ouïe impeccable; en outre, il se dresse très facilement. Maintenant, il nous regarde du balcon. J’ai regardé là – bas et, en effet, Calb, un chien aux longues oreilles, avec les cheveux courts de couleur noire, restait assis sur une table et nous scrutait de l’hauteur; c’était comme s’il avait compri ce qu’on discute de lui et remuait la queue à haute fréquence.

     – Il semble qu’il est très intelligent, je l’ai approuvé. En entendant ce compliment, Saïad s’est réjouit comme s’il aurait agi de son enfant. J’ai remarqué qu’il a commencé à me montrer plus de sympathie.

     …Un soir je me suis retrouvé avec Saïad à la porte de notre appartement.

     – J’ai apporté quelque viande de sanglier. J’ai été avec un groupe de chasseurs dans une forêt près de Sidi -Bel  –   Abbès, à la demande de certains villageois en colère que ces animaux ont détruit leur récolte. Nous, les musulmans, ne mangeont pas de la viande de porc, mais je pensais qu’en tant que chrétiens, vous allez préparer quelque chose de savoureux.

     – Combien coûte ce que vous nous avez apporté? j’ai demandé.

     – Oh, ça ne vous coûte rien. Tout le plaisir est pour moi. J’ai apporté seulement les muscles spinaux de deux porcs; le reste je l’ai laissé dans la forêt. En raison du risque de contracter la trichinose est préférable de commencer par faire bouillir la viande, sans la laisser à faisander ou de la  mariner, parce qu’elle répand une odeur lourde. En effet, déjà dans l’appartement on sentait l’odeur déplaisante de verrat, à la consternation d’Ella.

      Après moins de deux jours, vers minuit, Ella avec Edy et moi, nous étions dans le salon et regardions un film à la télévision algérienne, quand j’ai entendu quelqu’un frapper fortement à la porte. Il était le chasseur de sanglier, qui,  ésoufflé, nous a dit qu’un voleur a voulut piquer la voiture parquée devant le bloc. Le chien Calb l’a entendu et a aboyé, en mettant en garde Saïad, qui est sorti du bloc avec le fusil chargé avec d’alices, mais le voleur a eu peur et s’est enfui rapidement, comme… un sanglier, le chasseur a tenu à préciser. Je suis arrivé en vitesse au parking. La serrure de la porte avait été forcée avec un tournevis.  En étant plus calme, j’ai invité Saïad dans l’appartement pour raconter plus à l’aise l’histoire avec le voleur.

     – Comment a été la viande de sanglier? il a demandé.

– Merci beaucoup, elle a été délicieuse, j’ai préparé du rôti avec du riz, a déclaré Ella.

     – Si vous voulez, vous pouvez tenter votre goût de la viande de porc. Ella vous prépare du rôti de sanglier en maximum un quart d’heure, j’ai essayé d’être hospitalier, comme un Roumain qui je suis.

     – Seulement si… mangeons ensemble, a répondu le chasseur de sangliers, en nous laissant brièvement dans un état de perplexité.

     – En Roumanie, le rôti de sanglier est servi avec une boisson alcoolisée, appelée “tuica”, j’ai continué plein de bonnes intentions.

     J’ai eu le temps de remarquer que le chasseur de sangliers a pleinement apprécié l’hospitalité roumaine; jusqu’au… matin.

 

 

Doru Ciucescu

 

Le texte fait parti du volume en cours de traduction

“Les mangeuses de rouge à lèvres de Casablanca”

(La traduction du roumain et l’adaptation sont réalisées par l’auteur lui-même)