Les mangeuses de rouge à lèvres de Casablanca (69) – Coïncidence de nom

       L’onomastique ou l’onomatologie est une discipline de la linguistique, dont l’objet d’étude est l’origine, la formation et l’évolution des noms propres. L’intérêt pour l’origine du nom et prénom apparaît dans l’adolescence, quand le processus psychique de la découverte de Moi se déroule avec une grande intensité, en se manifestant et par la rédaction du journal intime. Dès qu’ils sont à la maturité, les gens qui ne travaillent pas dans le domaine arrivent très rares à parler sur le sujet, à l’exception des cas dans lesquels… ils restent pour un verre de bière un temps assez long pour atteindre le stade le plus profond de la pensée, appelé méditation, qui apparaît, en outre, le plus souvent, à la transition entre l’état de l’éveil et l’état du sommeil ou vice versa.

     L’une des rares occasions où j’ai discuté sur les noms propres a  été dans l’anée 2000 à El Jadida, ville portuaire située à 100 kilomètres au sud de Casablanca. La raison de ma venue là – bas c’était que, en me trouvant dans l’année dernière d’assitance didactique au Maroc, je voulais visiter autant que possible ce pays touristique. J’étais accompagné dans ce voyage par les monsieurs Mels Samagonevitchi (n.a. samagon: l’esprit artisanal, distillé à partir de la betterave fermenté) Zoub, professeur russe dans un institut supérieur de Casablanca et Majnoun Khoui, professeur marocain à l’Université de Rabat, les deux malades aussi de tennis. Nous nous trouvions dans un bar près de l’océan Atlantique, de qui étions séparés que par une route asphaltée et d’un mur de forteresse médiévale. Dans le mois de Mai, à 14 heures, les gens et les choses n’ont plus d’ombre et les rayons du soleil fouetent la peau des imprudents qui ne s’abritent pas. Un ventilateur situé au – dessus de la porte d’entrée formait un courant d’air humide, avec goût de soupe de poisson et l’odeur d’algues. Le bris de vagues de la côte rocheuse et du mur créait un bruit de fond. La bière était froide, juste bonne pour compenser le déficit de l’eau et de nous débarrasser de l’excès de chaleur de nos corps .

     – À El Jadida se sent bien le fait que le Maroc a été partiellement occupé par les grandes puissances coloniales de l’Europe, j’ai remarqué à un moment donné.

     – Tu a raison, m’a approuvé Majnoun. Le mur de protection souvient de la période comprise entre 1502 et 1769, dans laquelle les Portugais ont aménagé ici une tête de pont, appelée Mazagan. Il est évident que durant les 69 ans,  à partir de 1581, le temps quand les Espagnols ont integré les Portugais dans leur empire, cette forteresse avaient d’autres maîtres.

     – Pourquoi maintenant cette localité est appelée El Jadida? a voulu savoir Mels.

    – En étant econstruite à partir de zéro après 1769, cette ville a été nommée El Jadida, ce qui signifie La Nouvelle, est venue la réponse.

     – Manjoub, je vois que tu es spécialiste dans l’onomastique; explique nons comment sont formés les noms personnels en arabe, a été présenté une demande au fort accent russe.

    – Le nom en arabe est appelé “ism”. Il peut être simple, comme Jamal, qui signifie Beau, ou complexe, comme Abdallah, qui signifie le Serviteur d’Allah, ou Ibntabaj, qui signifie Fils du Cuisinier. Une personne peut avoir un surnom, qui en arabe est appelé “kounia”. Par exemple, Yasser Arafat, il est appelé aussi Abouammar, c’est-à-dire le Père du Maçon, étant donné que sa première occupation a été l’l’architecture. Parfois, il est utilisé et “laqab”, c’est à dire un nom honorifique, comme Almansour, qui se traduit Le  Conquérant. Un autre nom se réfère à l’origine, qui en arabe est appelé “nisba”, comme Almisri, ce qui se traduit L’Égyptien. Il ya aussi “nasab” qui signifie filiation. Dans ce cas on utilise la formule “bin”, qui se traduit aussi fils, comme “ibn”. Par exemple, Jamal bin Ammar bin Tabaj signifie Beau fils du Maçon fils du Cuisinier. Une fois là, Majnoun s’est arrêté pour prendre une gorgée de bière. Immédiatement Mels et moi l’avons imité.

     – Est-ce que tu a fini la conférence? a voulu savoir le Russe.

     – Je dois encore vous dire qu’en France, le nom de famille est apparu par l’ordonance de Villers – Cotterêts donnée par le roi François I en 1539. Puis a été remplacé la langue latine des actes officiels avec la langue française. Le modèle français a été suivi par d’autres pays européens et dans leurs colonies. Maintenant, j’ai fini. Vous avez des questions?

     – Maintenant que tu a fini la conférence sur l’onomastique arabe, dis-moi, s’il te plaît, comment on traduit ton nom de famille? a également voulu savoir le fils de Samagon.

      – Khoui dans la langue du Coran signifie frère. Ce nom est très respecté parmi les Arabes, parce que nous nous considérons comme des frères dans l’obéissance à Allah.

     – Très intéressant, mais dans la langue russe, je suis désolé de te dire, si tu veux devenir un spécialiste en onomastique internationale, que ce nom signifie… pénis, a commenté le Moscovite.

    – Comme ça, donc, bien… Alors, dis – moi comment on traduit ton nom dans la langue russe? a demandé d’un ton un peu élevé le Marocain.

   – Zoub, dans la langue du grand poète Aleksandr Sergueïevitch Pouchkine, signifie dent, a  répondu calmement résident du pays où le soleil se lève du Pacifique et se couche dans l’Atlantique.

    – Très intéressant, mais dans la langue du philosophe Abou Al Walid Mohammad Ibn Rochd, connu sous le nom latinisé d’Averroès, excuse – moi de te dire, tu dois savoir pour l’avenir, même si tu ne veux pas devenir un spécialiste en onomastique internationale, que ce nom veut tout dire aussi… pénis, donc nous avons le même nom de famille, a commenté Khoui avec un sourire mince.

   – Ah, l’étrange coïncidence de noms, a dit  Zoub surpris. Mais, dis-moi, s’il te plaît, comment on traduit ton prénom en arabe?

   – Dans la langue du prophète Mahomet, Majnoun signifie… fou, a répondu un peu  irrité le résident du pays où le soleil se lève du Sahara et se couche dans l’Atlantique. Mais, dis-moi, s’il te plaît, comment on traduit ton nom dans la langue russe?

   – Il n’ya pas de problème . Cependant, cette fois il ne s’agit plus d’une coïncidence.  Mels ne signifie pas… fou, mais c’est un prénom beaucoup utilisé en l’U.S.S.S. dans les années ’30, ’40 et ’50, qui provient des initiales… des grands classiques de la doctrine communiste Karl Marx, Friderich Engels, Vladimir Ilitch Oulianov Lénine et Joseph Vissarionovitch Djougachvili Staline, a répondu avec une certaine fierté l’ancien citoyen soviétique.

   – Tu a tort et je vais te dire pourquoi. En outre du nom, nous avons le mêmes prénom, parce que je pense qu’au moins un des quatre coryphées – Marx, Engels, Lénine et Staline a été… fou, a répondu plein de satisfaction l’habitant du pays nord – afriquaine, où non seulement que ne s’est pas imposé le régime soviétique du soi-disant grand frère – l’U.R.S.S., mais non plus de la démocratie populaire de l’Algérie avoisinante.

Doru Ciucescu

 

Le texte fait parti du volume en cours de traduction

“Les mangeuses de rouge à lèvres de Casablanca”

(La traduction du roumain et l’adaptation sont réalisées par l’auteur lui-même)