Les mangeuses de rouge à lèvres de Casablanca (92) – L’histoire de Zohra devenue… Ahmed

      De cette cette histoire tout à fait bizarre j’ai appris de Bahits Aalami. Nous étions à la “Casa España” à Casablanca, un local discret, bien caché par de hauts murs, fréquenté, surtout, par des artistes ou des écrivains. Là-bas se déroulait le vernissage de l’exposition d’un peintre espagnol,  à lequel avait été invité et Tahar Ben Jelloun, l’écrivain avec la double nationalité, marocaine et française, qui en 1987 est devenu le lauréat du Prix Goncourt. Mais, le célèbre écrivain n’a pas réussi  être présent, en indisposant toute l’assistance. La chance de tous a été que la table de protocole s’est montrée une bonne représentante de la cuisine ibérique. Avec un plateau bien assorti dans les mains, nous sommes sortis dans le “patio” (n.a. cour), où nous nous sommes assis à une table.

     – La plupart des tableaux exposés sont de payages de Tétouan, j’ai remarqué à un moment donné.

    – Il est naturel pour un peintre de Madrid; Tétouan a été la capitale de la région espagnole du nord du Maroc, établie après la paix de Fès, en 1912.

    – Je n’ai pas visité encore cette ville, j’ai dit avec regret dans ma voix.

  – Elle mérite d’être vu. De cette ville est liée spirituellement et Ben Jelloun, parce qu’il a enseigné la philosophie dans un lycée de là jusqu’en 1970 . Par ailleurs, il a fait un arrêt pour une année dans un lycée à Casablanca, après quoi a décidé de partir en France.

    – Pourquoi? j’ai été curieux de savoir.

    – Parce que l’enseignement de la philosophie s’est arabisé.

   – Comment? Je dois comprendre qu’il ne parlait bien l’arabe? j’ai demandé surpris.

  – Je ne peux pas l’affirmer, mais ce fait a donné de l’eau au moulin de ses ennemis, qui ont répandu la rumeur qu’il serait Juif, ce qui n’a pas été prouvé. Certe est le fait est que toutes les études, y compris celles universitaires de  Rabat, il les a suivis en français. Arrivé à Paris, Ben Jelloun a étudié la psychologie et aussi  là – bas il a commencé l’activité de journalisme, en devenant un écrivain marocain d’expression française.

     – Je ne pense pas que cette rumeur est vraie parce que les Juifs de mon pays, au contraire, ils se sont très bien intégrés dans la littérature roumaine, comme serait Mihail Sebastian, et sont même devenus d’éminents chercheurs de la langue roumaine, comme par exemple, Lazar Seineanu ou Alexandru Graur.

    – Je suis désolé, je n’ai pas entendu parler de ces gens de la culture roumaine, mais ton argument est bon. Pour continuer ce que j’ai commencé à dire, à la propagation de  cette rumeur a contribué et le fait que dans son œuvre il a critiqué certaines habitudes liées à la religion, ce qui est bizarre pour un Arabe musulman.

   – Je suis désolé, mais je n’ai pas encore lu rien de son œuvre, pour cela, je te prie de me donner un exemple dans ce sense.

    – Je vais te parler du roman “L’enfant de sable”  et sa suite – “La nuit sacrée”, où il s’agit d’un père de sept filles. Déçu qu’il n’avait pas d’héritiers de sexe masculin, et en constatant que le huitième enfant était aussi une fille, il a décidé de l’agrandir, de l’éduquer et de l’habiller comme… un garçon. Bien sûr, il a lui changé le nom de Zohra (n.a Fleur) en… Ahmed (n.a. Esclave). Ici, Ben Jelloun critique le dédain envers les femmes, l’habitude héritée de la période pré-islamique, quand les femmes étaient réduites à l’état d’animaux domestiques et même on pratiquait  la tuerie des filles nouveau-nées par l’enterrement de vivantes dans le sable. Je dois mentionner que cette attitude des hommes a été encouragée par le verset 34 de la sourate “Les femmes” du Coran, dans lequel il est dit: “Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci (…) et quant à celles dont vous craignez la désobéissance (…) frappez-les”.

     – C’est une histoire tragique, j’ai commenté.

   – Dans sa folie, ce parent a fait un simulacre de…  circoncision, comme chez les garçons. Vous savez que pour nous, les musulmans, cette opération chirurgicale est obligatoire, en représentant le signe de l’alliance de soumission à Allah; “islam” se traduit “soumission”.

    – Mais Zohra a accepté de devenir… Ahmed?

   – Tu seras surpris, mais elle a accepté la situation. Elle a évacué sa féminité d’elle, s’est transfigurée et quand elle est devenue a accepté de se marier, à la proposition de son père, avec une.. cousine!

    – Comment a été-t-il possible? j’ai continué avec des questions.

   – Eric Berne, le célèbre psychologue américain d’origine canadienne, a montré que les gens écrivent et jouent un scénario de vie sous la pression parentale. Dans l’élaboration de scénario de vie, une personne prend en compte ses parents, de lesquels elle reçoit: 1) de prescriptions, c’est à dire de principes, de directives, d’ordres; 2) de programmes, c’est à dire d’instructions, de procédures, de recettes de succès; 3) d’injonctions, c’est-à-dire d’interdictions ou d’autorisations. Attention! La noblesse et la décadence humaine ont l’origine dans les scénarios développés dans la petite enfance, à l’âge de trois à huit ans. Bob et Mary Goulding ont fait une série de 12 injonction condensées sous forme de slogans: 1) “Ne sois pas toi-même!”, qui survient, principalement, chez les enfants à qui leurs parents les ont été suggéré que, si’ils sont de filles, ils voulaient de garçons, ou vice-versa; 2) “N’agrandis pas!”, qui survient, principalement, chez le cadet de la famille, dont les parents ne sont pas à l’aise avec l’idée qu’ils seront quittés par le chouchou de toute la famille; 3) “Ne réussis pas!”, qui survient, principalement, chez les enfants dont les parents ou de figures parentales, par exemple, les enseignants, sont jaloux de la réussite de leurs enfants, respectivement, de leurs disciples; 4) “N’actionne pas!”, qui survient, principalement, chez les enfants dont les mères sont terrifiés par le fait que quelque chose de mauvais peut arriver à leurs progénitures; 5) “N’appartiene pas!”, qui survient, principalement, chez les enfants à qui leurs parents les ont été suggéré qu’ils sont distingués; 6) “Ne resens pas!”, qui survient, principalement, chez les enfants dont les parents  repriment systématiquement leurs émotions et leurs sentiments; 7) “Ne pense pas!”, qui survient, principalement, chez les enfants dont les parents ou de figures parentales, comme, par exemple, les enseignants, découragent la façon de penser de leurs enfants, respectivement, de leurs disciples; 8) “Ne sois pas important!”, qui survient, principalement, chez les enfants dont les parents n’acceptent pas facilement d’être déchus du rôle le plus important dans la maison; 9) “Ne sois pas intime!”, qui survient, principalement, chez les enfants dont les parents sont distants, sans affection; 10) “N’existe pas!”, qui survient, principalement, chez les enfants à qui leurs parents les ont été suggéré qu’ils sont nés par accident; 11) “Ne sois pas enfant!”, qui survient, principalement, chez les enfants dont les parents désconsidèrent les expériences enfantines; 12) “Ne sois pas  en bonne santé!”, qui survient, principalement, chez les enfants dont les parents, très occupés par leur travail, accordent leur attention à leurs progéniture, seulement lorsqu’ils sont malades.

   – Bahits, je sui d’accord avec ce que tu a dit, mais je te pose la question: n’est-il pas possible que Zohra aurait été  hermaphrodite, comme une plante avec… fleur?

   – Oh! Quel jeu prétentieux de mots arabo – français! Quel dommage que Ben Jelloun n’a pas répondu à l’invitation de venir au vernissage et donc, qu’il apprécie personnellement cette question! Bahits s’est écrié, après quoi il a continué: tu sais quoi? Mieux vaut parler de tennis!

Doru Ciucescu

 

Le texte fait parti du volume en cours de traduction

“Les mangeuses de rouge à lèvres de Casablanca”

(La traduction du roumain et l’adaptation sont réalisées par l’auteur lui-même)